Skip to main content

Un feu détruit un édifice de la Société d’histoire de Missisquoi et tout son contenu

Printer-friendly versionPrinter-friendly version

--le 14 avril 2014

larger_fire_1_0.jpgTôt samedi matin, le 11 avril 2015, un feu a détruit l’annexe de la Société d’histoire de Missisquoi, connue sous le nom de Bill’s Barn, et située Stanbridge East. Le feu, d’origine inconnue, a complètement englouti la structure ainsi que tout le contenu. L’édifice était utilisé pour l’entreposage des objets de très grande dimension tels que calèches et traîneaux ainsi que les vitrines et tables à pique-nique du Musée Missisquoi. Il n’était pas ouvert au public.

Bien que la collection d’équipements agricoles de valeur historique importante n’ait plus été entreposée dans ce lieu, le Musée Missisquoi a perdu toute sa collection de calèches datant du 19e siècle, la majorité de ses traîneaux antiques, sa collection de pupitres d’écoliers et autres objets du 19e siècle. Les pertes les plus importantes sont toutefois les objets historiques uniques du comté Missisquoi tels que la voiture-citerne de 1890 de la Foire Agricole de Bedford, une charrue en bois du 19e siècle qui déblayait les routes entre Bedford et Dunham et un corbillard tiré par des chevaux fait par Ari O. Wescott, un artisan des années 1900. Ces objets sont trop brûlés pour pouvoir être restorés.

François Reid, vice-président de la Société d’histoire de Missisquoi, a déclaré que ‘’la perte de la collection sera durement ressentie par le Musée et par notre communauté. Car, finalement, il ne s’agit pas uniquement d’une perte monétaire. Cela représente aussi une perte de notre histoire et de notre héritage qui ne peut pas être remplacée.

Le Conseil d’administration est extrêmement reconnaissant aux citoyens du coin qui ont alerté les services d’urgence et aux brigades d’incendie de Stanbridge East et de Bedford qui ont maîtrisé le brasier. ‘’Il est évident’’, a dit M. Reid, ‘’qu’aucun édifice ou collection historique n’est à l’abri d’un feu.’’ La Société historique de Missisquoi étudiera ses différentes options. De tous les désastres qui peuvent s’abattre sur un musée, un feu est décidément l’un des plus destructeurs.